Par Baby moov

La cerise

On dit que le temps des cerises, c’est l’arrivée des beaux jours… Et bien cette semaine, nous avons décidé de mettre à l’honneur la cerise.

Le cerisier fut découvert en Europe il y a près de 3000 ans. Et dès le Moyen Âge, la cerise fit son apparition dans les cultures françaises, encouragée par Louis XV car il en était un grand amateur.

La cerise est le plus populaire des fruits rouges après la fraise. Il existe de nombreuses variétés de cerises (allant du rouge clair au rouge foncé, en passant par le jaune), mais seules une douzaine d’entre elles sont cultivées en France : la Burlat, la Griotte, la Bigarreau, et la Merise par exemple. Elle est disponible en France de mai à mi juillet, même si la haute saison est plutôt entre mai et fin juin.

Les + de la cerise

La cerise est un peu plus sucrée et calorique que les autres fruits rouges. Néanmoins, son énergie utilisée, au fur et à mesure, permet d’éviter les grignotages.

Les variétés dites « acides » (cerises griottes ou de Montmorency) sont moins sucrées et donc moins caloriques. Les personnes diabétiques et qui surveillent leur ligne peuvent donc en consommer car elles sont très énergétiques mais attention tout de même de ne pas en manger excessivement. 

La cerise contient une concentration importante d’antioxydants qui permet de prévenir certaines maladies et cancers, et d’éviter le mauvais cholestérol (la cerise acidulée réduirait le risque de cancer du côlon). Nous pouvons noter aussi que les cerises acidulées auraient une concentration moyenne en antioxydants environ 5 fois plus élevée que les cerises douces.

Réalisée aux Etats-Unis, une étude a montré que le jus de cerise peut prévenir la formation de plaque aboutissant à la carie dentaire et donc il pourrait jouer un rôle antibactérien.

Propriétés

La cerise est un fruit riche en eau et en micro-nutriments :

– vitamine A, vitamine C et beta-carotène

– potassium, cuivre, fer, manganèse 

Ses fibres permettent de stimuler le bon fonctionnement intestinal, très important pour les petits intestins de bébé ! De plus, la cerise est un très bon bouclier contre les maladies dégénératives.

Petites astuces

Il est préférable de choisir des cerises fraiches avec la peau lisse et brillante : elles seront plus juteuses.

On peut conserver la cerise au réfrigérateur au maximum une semaine, en les éloignant des aliments à forte odeur. Vous pouvez aussi les congeler : il faut bien les laver au préalable, les laisser sécher et les mettre dans un sac de congélation (vous pouvez les dénoyauter ou non).

Des plus acides (griottes) aux plus douces (bigarreaux), les cerises sont cuisinées de différentes manières : le célèbre clafouti aux cerises, les tartes, les confitures, les salades de fruits, ainsi que les liqueurs et les alcool à base de cerises (bien-sûr à consommer avec modération !)

Bébé pourra consommer de la cerise (dénoyautée) à partir de 9 mois. Il faut bien vérifier au préalable que bébé n’y soit pas allergique.

Conclusion

La cerise est un fruit de courte saison dont pourront en profiter les grands comme les petits avant fin juillet. C’est un fruit riche en vitamines et oligot-éléments essentiels pour garder une bonne santé en été. Cependant, il existe certaines réactions croisées entre certains aliments et le pollen. Il faudra donc éviter de donner de la cerise à votre enfant s’il en est allergique.

>> Découvrez toutes nos recettes de petits pots maison pour bébé à base de cerise <<