Par Baby moov

Les matières grasses : bonnes ou mauvaises pour bébé ?

Les matières grasses sont synonymes dans l’inconscient collectif de mauvaises graisses ou de surpoids.
Pourtant, l’organisme et notamment le cerveau ont besoin de matières grasses pour fonctionner. Où trouver ou choisir les « bonnes » matières grasses à ajouter à l’alimentation de bébé ?

Le beurre et les huiles sont essentiellement composées de matières grasses, et elles sont également présentes dans le fromage, la viande et tout les produits cuisinés industriellement (sauces, biscuits, etc.) où elles sont souvent cachées.

On dit d’une matière grasse qu’elle est mauvaise lorsqu’elle augmente le taux de « mauvais » cholestérol dans l’organisme. C’est en général la part de matières grasses saturées, qu’il faut donc éviter de donner à bébé.

A l’inverse, les acides gras insaturés sont très bénéfiques pour la santé. Ce sont eux que l’on appelle « omega ». Ils aident à diminuer le taux de mauvais cholestérol et sont, pour les plus connus : omega 3 et 6. Ces substances essentielles à l’organisme, seul l’alimentation peut les apporter, car notre corps ne les produit pas. On les trouve notamment dans les huiles végétales de première pression à froid, le poisson gras, les fruits à coque et les graines.

Vous pourrez ajouter de la matière grasse dès les premières purées, soit vers 6 mois.

Bénéfice au développement

Bébé a toujours eu affaire au gras ! Le saviez-vous ? Dans votre ventre, par votre alimentation, et au travers du lait qu’il a bu jusqu’alors, il a eu des apports lipidiques.
Il est très important de continuer à lui en fournir, pour que son organisme apprenne à bien les assimiler. Cela lui évitera de les stocker plus tard et de prendre du poids.

Les huiles végétales 

Les huiles végétales extra vierges ou bios à privilégier : elles n’ont pas été chauffées, ce qui a préservé les bonnes graisses,  la saveur du grain ou du fruit, ainsi que les principes actifs naturels. N’hésitez pas à varier les goûts : olive, colza, pépin de raisin, noix, sésame, lin, etc.

La plus courante, l’huile d’olive, véritable jus du bassin méditerranéen est adaptée à Bébé. L’acide oléique qu’elle contient favorise la croissance des os chez les enfants, et ses antioxydants sont un véritable pare-balles pour l’organisme.

Le beurre et la crème fraiche

Ces produits laitiers ont tous deux des vertus différentes, notamment la vitamine B pour le beurre, et doivent entrer dans une alimentation variée où tous les aliments sont complémentaires. Les quantités de beurre doivent être inférieures à celle de la crème car il est environ 3 à 4 fois plus riche en matière grasse. En matière de goût, le beurre révèle la saveur aussi bien de la pomme que du poisson blanc, alors que la crème adoucira la saveur du panais ou du potiron par exemple.

Son rôle dans le goût

La matière grasse est un transmetteur de goût essentiel en cuisine. Ainsi, les purées de bébé, même à base de légumes, se transforment gustativement avec l’ajout d’une noisette de beurre frais ou une petite cuillerée d’huile de noisette au moment du mixage. On ne soulignera jamais assez que manger sain est un souhait qui doit aller de pair avec manger bon. Le bon développement du goût de bébé dépend notamment du plaisir qu’il aura à découvrir les aliments que vous lui préparez.

Les mauvaises graisses cachées

Vous avez certainement remarqué que lorsque l’on ajoute du beurre ou de l’huile dans une préparation pour bébé, on a toujours tendance à se retenir, de peur d’en mettre trop. Pourtant si l’on se projette quelques années plus tard, la quantité de mauvaises graisses présentes dans les biscuits, le saucisson, les chips, les pizzas, les moutardes veloutées ou les hamburgers, à côté de la bonne matière grasse ajoutée en cuisine, sont sans commune mesure.

A retenir :

Chaque matière grasse a une fonction différente dans l’organisme. Variez autant que possible les aliments où ils sont présents : viande, œuf, poisson et produits laitiers.

Soyez attentifs aux matières grasses ajoutées. Huiles et beurre sont des alliés et à utiliser cru autant que possible pour bébé.

Dossier rédigé par MamanChef,
retrouvez-la sur son site et sur Facebook