fbpx
Par DoudouCare

Bébé arrive : comment en parler à ses frères et ses sœurs ?

Bébé arrive: comment en parler à ses frères et sœurs

La naissance d’un enfant, aussi merveilleuse soit elle, est toujours un bouleversement. Elle pose de nombreuses interrogations qui peuvent parfois se renforcer si des enfants sont déjà présents dans le foyer. Les parents se demandent alors : quand et comment leur annoncer ? Quels mots employer ? Comment les préparer à ce statut d’ainé ? Afin que cette étape soit vécue comme un changement positif par la fratrie et la famille dans son ensemble, voici quelques astuces pour se préparer en douceur à cette nouvelle arrivée.

Nouvelle grossesse, nouvelle organisation

Tout d’abord, qui dit nouveau bébé, dit nouvelle grossesse. Chaque grossesse est différente de la précédente. Ainsi ne vous préparez pas à vivre la même expérience, qu’elle se soit déroulée sereinement ou que vous ayez rencontré des difficultés. Vous devrez également ajouter le facteur « autres enfants ». Vous aurez forcément moins de temps à consacrer à cette grossesse si vous devez vous occuper de votre ou vos aîné(s), d’autant plus s’ils sont encore petits. Cela se traduira de manière pratique par moins de temps pour prendre soin de vous, vous reposer… et vous aurez également moins de disponibilité psychique pour imaginer et projeter ce nouveau bébé.

Aussi, la première recommandation est avant tout d’essayer de vous aménager des temps libres pour ne pas vous retrouver épuisée :

  • Faîtes garder régulièrement les aînés,
  • Prévoyez vos consultations médicales en amont,
  • Imposez-vous des pauses
  • ….

Découvrez nos 4 astuces pour garder la forme enceinte juste ici.

Le second élément important est de ménager votre couple. Il a probablement déjà été mis à l’épreuve par votre ou vos premiers enfants et cette nouvelle grossesse risque de modifier encore l’équilibre que vous aviez potentiellement (re)trouvé. Si cela vous est possible, prévoyez-vous des moments à deux et surtout ne culpabilisez pas de le faire. C’est essentiel pour votre équilibre, celui de votre couple, et donc aussi celui de votre famille. Vous pouvez d’ailleurs tout à fait le verbaliser à vos enfants « Papa et maman ont besoin de se retrouver un peu tous les deux, mais ils penseront à toi/vous et ils reviendront très vite ».

L’annonce

Une fois le moment de la découverte de votre grossesse passé, viennent un certain nombre d’interrogations vis-à-vis de votre famille et notamment de votre ou vos enfant(s) : quand leur annoncer ? Comment leur dire ? Le moment de l’annonce est en effet particulièrement important et même s’il n’y a pas de règles précises sur le sujet, voici quelques indications pour faire en sorte que cela se passe au mieux.

Tout d’abord, il est recommandé de ne l’évoquer ni trop tôt, ni trop tard. Il ne faudrait pas que votre enfant passe son temps à attendre ce nouveau bébé, ni qu’il le découvre au dernier moment sans avoir le temps de s’y préparer. La meilleure période se situe entre le 3ème et 5ème mois de grossesse : le premier trimestre (et les risques de fausses couches qu’il comporte) sera derrière vous et il vous sera difficile de dissimuler votre ventre après votre 5ème mois.

Ensuite, il est important de préparer ce que vous allez dire avec des mots adaptés en fonction de l’âge de la fratrie mais tout en laissant la place à la spontanéité des questions et des échanges qui suivront. Si l’aîné est encore petit, vous pouvez opter pour des livres de son âge avec des dessins illustrant la grossesse, puis lui faire toucher votre ventre en lui expliquant avec des mots très simples: « Dans mon ventre, il y a un bébé. Il va grandir progressivement et quand il sera assez grand et costaud, il nous rejoindra comme toi avant lui ». Si l’aîné est plus grand, vous pouvez vous permettre de donner plus de détails avec des éléments concrets: « Maman devra aller à l’hôpital quand le moment arrivera et nous te confirons alors à .. qui va bien s’occuper de toi. Puis tu viendras nous voir et tu rencontreras ton petit frère ou ta petite sœur ».

N’hésitez pas à l’impliquer un peu dans la grossesse, à lui donner la place « du grand », à lui demander de vous aider dans le choix des futurs vêtements ou de la décoration de la chambre par exemple. Il peut aussi tout à fait choisir avec votre aide un cadeau de naissance pour le bébé, ce qui lui conférera d’ores et déjà ce rôle d’aîné et l’aidera à se projeter sur le jour de son arrivée: « Le jour où bébé arrivera, tu viendras à l’hôpital et tu lui offriras en lui expliquant que tu es son grand-frère ». Le lien entre frères et sœurs se tisse très tôt et ces comportements faciliteront leur création.

Enfin, notons tout de même qu’il existe des circonstances comme l’adoption ou les familles recomposées qui nécessiteront d’adapter vos mots. N’hésitez pas à avoir recourt à des supports qui seront particulièrement adaptés ; je vous partage à la fin de cet article ma sélection coup de cœur.

Vous pouvez aussi lire notre article « Comment annoncer votre grossesse » pour découvrir nos conseils pour l’annoncer au reste de votre entourage !

Le risque de la régression

Il est très fréquent qu’un aîné qui avait acquis certaines capacités (dormir seul, être propre, manger de manière autonome…), subisse à la naissance ou à l’annonce d’un nouveau bébé, ce que l’on appelle une régression. C’est un phénomène qui peut inquiéter les parents mais qui reste tout à fait normal. La plupart du temps, il est lié à des angoisses de l’aîné : vont-ils encore m’aimer ? Vont-ils m’abandonner au profit du bébé ? Auront-ils encore du temps pour moi ? Aussi, si vous repérez cela chez votre enfant, n’hésitez pas à prendre le temps d’en parler avec lui, d’écouter ses craintes et de tenter de le rassurer. Si cela n’est pas suffisant, le recours à un professionnel est parfois nécessaire sur quelques séances. Si tel est le cas, optez plutôt pour un psychologue spécialisé dans les accompagnements infanto-juvéniles.

 

Quelle que soit votre situation, faîtes-vous confiance; vous saurez accompagner vos enfants et profiter tous ensemble de cet heureux événement qui se prépare. Et une fois le bébé né, continuez autant que vous le pouvez à être à l’écoute de vos ainés et à conserver des moments privilégiés avec eux en tête-à-tête.

 

Quelques suggestions de livres

liste de livres pour annoncer la grossesse à une fraterie

 

 

Article rédigé en Avril 2021 par Marine, Psychologue DoudouCare

doudou care

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.