Par Baby moov

L’artichaut

L’artichaut : un légume-fleur plein d’atouts, à ne pas oublier dans l’alimentation de bébé.

Grâce à des représentations graphiques anciennes, on sait que les Egyptiens cultivaient déjà l’artichaut pendant l’Antiquité. Les Grecs et les Romains l’ont importé par la suite et s’en sont servis pour favoriser la digestion et traiter les troubles rénaux et hépatiques. Et c’est ce qui explique pourquoi l’artichaut est cultivé abondamment dans la région méditerranéenne. Depuis longtemps et encore aujourd’hui, les feuilles d’artichaut sont utilisées dans la médecine traditionnelle européenne.

Les plus de l’artichaut

L’artichaut contient deux substances importantes : la cynarine d’une part, et la lutéoline d’autre part. La cynarine possède des propriétés médicinales permettant de stimuler la sécrétion de bile et d’améliorer la digestion : c’est un remède naturel. La lutéoline, quant à elle, participe à la prévention du mauvais cholestérol et des maladies cardiovasculaires.

Il est important de savoir que la plupart des vertus de l’artichaut se trouvent dans la partie non comestible, c’est-à-dire au niveau des feuilles de l’artichaut. En effet, elles sont très utilisées en phytothérapie sous forme de jus de plante, de décoction, d’infusion,… et agissent entre autres contre les troubles hépato-biliaires.

Propriétés

Son apport minéral est très intéressant :

– En effet, l’artichaut est riche en potassium et en phosphore.
De même, sa teneur en calcium et en magnésium est plus élevée que dans la plupart des légumes. Tous ces minéraux sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.

– Il apporte également un large éventail de vitamines, en particulier des vitamines du groupe B et de la vitamine C (anti-oxydant et anti-fatigue).

– Enfin, il s’agit d’un aliment alcalinisant (de base) qui permet de rééquilibrer les effets acidifiants d’une alimentation riche en aliments carnés. 

Petites astuces

Mode de cuisson :

– l’artichaut peut être cuit à l’eau bouillante (au moins 40 min)

– on peut le cuire à la vapeur (10-15 min)

– ou au micro-onde. Son temps de cuisson variera en fonction de la taille de l’artichaut (10-12 min)

Une fois cuits, il est conseillé d’égoutter les artichauts la tête vers le bas.

Il est conseillé de manger l’artichaut cuit tout de suite (maximum dans les 24h) après sa préparation, car des substances toxiques apparaissent au cours du temps.

L’artichaut peut se conserver de deux manières différentes :

– entier, quelques jours au réfrigérateur en laissant tremper les queues dans de l’eau légèrement sucrées. 


– Épluché, il s’oxyde très vite. Il faut donc le déguster rapidement ou le tremper dans de l’eau citronnée pour ralentir le noircissement de l’oxydation.

Mode de consommation :

– on consomme l’artichaut « au naturel », c’est-à-dire en prélevant les feuilles une à une et en les trempant la base dans une sauce de son choix.

– ou en mangeant exclusivement le fond (le cœur)

Il pourra alors être consommé chaud ou froid, avec une sauce vinaigrette par exemple.

 

Conclusion

L’artichaut est particulièrement riche en polyphénols. Cela lui vaut d’être en tête de liste des légumes les plus riches en antioxydants, derrière les haricots rouges et devant le persil et le chou de Bruxelles.

Pour les futures mamans, il possède des atouts de taille : il lutte contre la constipation, favorise l’élimination urinaire et reminéralise en potassium, calcium, magnésium et fer l’organisme fatigué par la grossesse.

Pour bébé : il est légèrement sucré par un sucre naturel appelé inuline. Cela lui vaut d’être généralement accepté dès 6 mois.

Attention : les personnes allergiques aux plantes de la famille des composées (marguerites, asters, camomille, etc.) pourraient manifester des réactions à l’artichaut. Quelques cas d’allergies ont été rapportés.

>> Découvrez nos recettes pour bébé avec de l’artichaut <<