Par Baby moov

Cuisiner à la vapeur pour bébé : pourquoi c’est bien ?

La cuisine vapeur s’est beaucoup démocratisée ces dernières années. Inspirée des modes de cuisson orientaux dans les paniers vapeur, elle a fait ses preuves pour la conservation des vitamines et des textures. En effet, plus question de l’associer à un régime ou à de la cuisine sans saveur, elle est l’alliée de vos plats raffinés et diététiques.

C’est un mode de cuisson idéal pour les débuts de la diversification de bébé car il permet d’obtenir une consistance adaptée, de récupérer le jus de cuisson pour le mélanger au lait ou aux préparations et de tuer les microbes. Bref, de cuisiner sain !

Petit tour d’horizon des avantages de cuire à la vapeur !

La conservation des vitamines et du goût

Le principe de la cuisson vapeur est d’enfermer et diffuser la vapeur d’eau issue de l’évaporation de l’eau pour cuire uniformément. Pour cela, deux possibilités. Soit on place les aliments dans une cocotte pour augmenter la pression et atteindre de très hautes températures. Soit on laisse de petites ouvertures pour conserver une température moindre mais mieux jouer sur la diffusion. Cette deuxième solution est celle retenue par le Nutribaby, elle permet une conservation optimale des vitamines et des qualités nutritives.

Le fait que les aliments ne soient pas transformés, en contact avec une poêle ou avec la fumée de charbon de bois par exemple, garantit une meilleure conservation de leurs propriétés notamment la consistance de leurs fibres. Elle évite l’ajout de matières grasses dont certaines se transforment lors de la cuisson en acides gras saturés.

C’est donc un mode de cuisson peu agressif, puisque les aliments ne sont pas saisis. La chaleur de la vapeur se diffuse lentement mais sûrement dans les aliments.

Rapidité et uniformité de cuisson

La cuisine en circuit fermé permet de diminuer les déperditions d’énergie et ainsi de réduire le temps de cuisson. L’eau ne doit pas dépasser la hauteur du support du panier pour que la vapeur enveloppe la totalité des aliments à cuire.

La vapeur d’eau se diffuse uniformément et hydrate parfaitement la nourriture. Fini le poisson tout sec ! Les épices utilisées peuvent aussi développer toutes leurs senteurs et leurs saveurs. A l’inverse, faîtes des papillotes (avec du « papier alu ») pour individualiser vos préparations.

Pour obtenir des consistances, des goûts et des couleurs différentes, n’hésitez pas à jouer sur le temps de cuisson. Une carotte sera prête à mixer au bout de 15 minutes de cuisson au Nutribaby, au bout de 10, elle aura encore un petit côté croquant. On recommande les aliments cuits et mixés pour bébé jusqu’à 12 mois, ensuite il pourra prendre plaisir aux petits morceaux. Dès 6 mois, le jus de cuisson mélangé au lait permet d’entrer dans la diversification.

Par rapport à une cuisson à l’eau, les propriétés des aliments ne se perdent pas dans l’eau le jus de cuisson peut être récupéré avec l’utilisation de la vapeur pour être réintégré dans une purée. Exemple : si vous voulez préparer une bonne purée de brocoli, optez pour une cuisson vapeur vous permettra de conserver toutes les vitamines. Idem aussi avec l’endive qui est assez hydrophile et qui lorsqu’elle est cuite dans l’eau « rend du jus ».

Limites

* Il est déconseillé d’utiliser le jus de cuisson pour les légumes racines contenant des nitrates (et souvent pas très bon)

* Le temps de cuisson peut être très long pour certains aliments (chataignes crues : comptez 40 min !)

* Enfin hormis les viandes rouges qui ont besoin d’être saisies, quasiment tous les autres aliments peuvent être cuits à la vapeur !!

Vive la vapeur pour la préparation des repas pour les enfants ! Faites le plein de vitamines et de saveurs.