Par Baby moov

La châtaigne

 

Les + de la châtaigne :

Synonyme de balade en forêt sous les arbres jaunis ou de petit marchand ambulant qui embaume les rues, la châtaigne est un fruit typique de l’automne. Elle fait son apparition mi-octobre. A ne pas confondre, bien sûr avec le marron d’Inde, elle a une petite queue en panache ! Son frère le marron a, lui, la particularité d’être seul dans sa bogue.

Fruits à écale et oléagineux (dont on peut tirer de l’huile), la châtaigne est conditionnée sous plusieurs formes : fraîche, sous vide, congelée, en conserve. Fruit du pauvre dans les régions montagneuses du sud de l’Europe où elle a longtemps était la base de farine, elle peut atteindre jusqu’à 8 € dans les grandes villes. Entrant dans la même catégorie que les noisettes, amandes et autres pistaches, il est recommandé d’être vigilant et patient avant leur introduction dans l’alimentation de bébé. Demandez conseil à votre pédiatre !

Propriétés :

Pauvre en eau, et riche en glucides, mais aussi en lipides pour un fruit, la châtaigne a la particularité de ne pas contenir de gluten mais de l’amidon. Cela peut être intéressant dans le cas d’allergie à ce glucide. Sa pauvreté en eau est aussi ce qui lui donne un côté un peu bourratif.

Exceptionnellement riche en sucres lents, ce fruit est comparable aux féculents du fait de sa haute teneur en fibres. Il fournit des apports énergétiques de longue durée et évite une élévation rapide de la glycémie (le taux de sucre dans le sang). La châtaigne peut donc devenir l’alliée des sportifs ou des bébés et leurs parents pour lutter contre les froides journées d’hiver qui se profilent. Au niveau des nutriments et des vitamines, la châtaigne est un réservoir de magnésium, potassium, manganèse, cuivre et vitamine C : un atout santé !

Petites astuces :

Choisissez vos châtaignes lourdes et bien fermes. Si vous les faites cuire à l’eau, veillez à les percer avant sa coque fine, cela vous facilitera l’épluchage et vous évitera qu’elles explosent. Veillez aussi à enlever la fine pellicule qui entoure la chair avant dégustation.

En conclusion :

Pas de mystère, la châtaigne ne murit pas en automne seulement pour accompagner la dinde de Noël, elle est une mine d’or énergétique et nutritive. A mélanger avec des fruits et des légumes beaucoup plus légers et riches en eau comme le potiron, pour faire de délicieuses recettes pour bébé. Utilisez son petit goût unique des sous-bois comme exhausteur de vos viandes.