Par Baby moov

Le navet

 

Les plus du navet :

Comme le chou, le navet fait partie de la famille des crucifères. Souvent associé au rutabaga, ils n’appartiennent pourtant pas à la même espèce. Le premier à la chair plutôt blanche alors que celle du second est jaune. Jouissant d’une mauvaise réputation, ces deux légumes étaient un pis-aller dans les périodes de famine. Très concentrés en eau, ils ont un des apports énergétiques les plus bas dans les légumes. Ce qui explique leur entrée fréquente dans la composition des plats de régime.

Propriétés :

Le navet est riche en Vitamine C. Il contient aussi de la vitamine B indispensable au bon développement du système nerveux, en particulier celui de bébé. Souvent incriminé pour causer des désordres intestinaux, le navet a les qualités de ses défauts. Pour être clair, sa richesse en fibres fait travailler les intestins, mais c’est bon pour eux et pour le reste de l’organisme.

Petites astuces :

Le navet est souvent utilisé dans les plats mijotés, mais il accompagne aussi très favorablement le mouton, le veau ou le canard, une fois glacé au beurre ou caramélisé.

Il est l’ingrédient idéal des purées, notamment dans la purée irlandaise. Il se marie très bien avec pomme de terre et carottes dans les soupes.

Conclusion :

Mangez des navets pour vous et pour vos bébés à partir de 6 mois. Veillez à bien les nettoyer avant consommation. Si vous regardez d’un peu plus près , ils possèdent un excellent rapport qualité/prix !

>> Découvrez toutes nos recettes au navet <<