Par Administrateur

Les 7 grandes étapes de la diversification alimentaire de votre bébé

La première question que se posent les parents au moment de la diversification alimentaire de leur bébé est « à quel âge commencer ? ».

Tout commence au cours de votre grossesse…

Grossesse

Une étude scientifique prouve que la diversification sensorielle commence in-utéro, dès la fin du premier semestre de la grossesse. Et ce grâce au goût aromatisé du liquide amniotique (parfois avalé – goûté par le bébé) ainsi qu’au passage des sels minéraux, nutriments et vitamines qui alimentent le futur bébé via le cordon ombilical.

N’hésitez donc pas à manger différents fruits et de légumes dès le 7ème mois de votre grossesse pour les lui faire aimer ! Privilégiez la cuisson à la vapeur qui préserve les nutriments, vitamines et sels minéraux des aliments.

Jusqu’à 6 mois environ, en parallèle de la diversification alimentaire

Le lait infantile et le lait maternel (allaitement) contiennent tous les nutriments essentiels à la croissance de votre bébé.

Diversification alimentaire 4 mois à 6 mois

Vous souhaitez ajouter des céréales dans ses biberons de lait infantile ou maternel ? Portez votre choix sur des céréales infantiles sans gluten, car non assimilables à cet âge, et sans sucre ajouté. Les nutritionnistes recommandent de ne pas en ajouter à chaque biberon afin de prévenir le risque d’obésité. D’autant plus que comme nous l’avons abordé ci-dessus, le lait infantile et le lait maternel contiennent les nutriments nécessaires à son bon développement.

Mais alors, quelle est l’utilité des céréales à cet âge-là ?
Elles habituent votre tout-petit à une nouvelle texture plus épaisse, proche de celle de la purée !

Introduisez progressivement les purées et les compotes, sur recommandation d’un médecin – pédiatre* – nutritionniste.

* Le pédiatre peut repousser la date d’introduction de certains aliments (fruits rouges, œufs, poissons…). Nous vous invitons à le consulter pour suivre ses recommandations adaptées à votre enfant.

Si vous identifiez une allergie alimentaire, n’hésitez pas à en prendre note puis à consulter.

Astuce : pour débuter l’éveil au goût de votre tout-petit et l’habituer à l’amertume des légumes, ajoutez progressivement un peu de jus de cuisson de vos légumes dans un biberon de lait infantile ou maternel.

Diversification alimentaire 6 mois à 9 mois

Introduisez progressivement les protéines (viandes blanches au début, poissons, œufs) aux purées de légumes. Si vous hésitez, demandez conseil à votre pédiatre – médecin ou nutritionniste.*

De 9 mois à 12 mois

Apparition des premières dents de lait ? Proposez-lui des purées additionnées de tendres morceaux de viande ou de poisson coupés en petits dés. Pour faciliter cette transition, réalisez une purée onctueuse en ajoutant un peu du jus de cuisson des légumes. La cuisson vapeur du Nutribaby vous assure de préserver les saveurs mais également les nutriments, antioxydants et minéraux des aliments. Astuce : pour faciliter l’introduction des protéines animales (viande et poisson), mixez-les avec de la pomme de terre (pour un goût salé) ou avec de la pomme (pour un goût sucré).

De 12 mois à 18 mois

Variez les plaisirs gustatifs et sensoriels de votre bébé ! N’hésitez pas à jouer avec les saveurs, les couleurs, les textures, la présentation de ses assiettes, les arômes, … Milkshakes, tartelettes salées, purée en forme de tête de clown, …

  • Du goût, toujours plus du goût ! En cours de cuisson vapeur dans le Nutribaby, aromatisez les légumes avec des herbes aromatiques. Mixez avec le jus de cuisson d’autres légumes.
  • Vive les couleurs ! Orange carotte, jaune d’œuf, rose crevette, blanc poulet, vert brocolis-haricot-, violet chou-aubergine, … variez les plaisirs visuels.
  • Des formes amusantes ! Au moment de dresser son assiette, dessinez une tête de Clown en moins d’une minute. Laissez libre court à votre imagination pour faire sourire votre tout-petit.

Plus de 18 mois

A cet âge, votre enfant mange presque comme un adulte ! Seules les quantités diffèrent pour s’adapter à ses besoins nutritionnels. Repoussez, autant que possible l’ajout de sel et de sucre qui masquent le goût des aliments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *